Previous Page  35 / 48 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 35 / 48 Next Page
Page Background

35

Née

en 2012, dans les locaux du Lux Future Lab

—un incubateur initié par la banque luxem-

bourgeoise BGL BNP PARIBAS — la jeune entreprise

avait choisi pour son nouveau siège, la zone d’activité de

Contern. Passant ainsi de 150 m2 a 1.200 m2 de surface,

elle cohabite désormais avec DHL, IEE, Kühn & Nagel ou

encore Dupont de Nemours.

« La décision de changer de locaux s’est prise très rapide-

ment », se souvient Xavier Vincens, le Managing Partner

du cabinet de conseil et d’intégrationde technologies spé-

cialisé dans la sécurité des biens immatériels. « Mais notre

plus grand défi était de déplacer nos lignes de connexions

de données reliées aux deux datacenters de LuxConnect (à

Bettembourg et Bissen), tout en réduisant au strict mini-

mum le temps d’interruption de nos activités et systèmes,

du fait du déménagement. »

Outre sa réactivité, la présence active de Cegecom sur ces

deux sites a sans aucun doute constitué un autre atout

différenciateur. Le déménagement physique des lignes

n’a donc pas été nécessaire. Un gain de temps et financier

appréciable, surtout pour l’ex jeune pousse. De plus, « Ce-

gecoma pu également offrir des solutions et des produits

de sécurisation et de redondance des lignes connectées,

qui étaient fiables. », poursuit M. Vincens. Entre les deux

partenaires, la connexion s’est donc rapidement établie.

Tous d’eux sont en effet soucieux d’offrir à leurs clients

respectifs des solutions innovantes, de qualité et de haute

technicité, avec des garanties de disponibilité, de rapidité,

de stabilité et de sécurité.

Excellium accompagne ses clients tout au long du cycle

de vie de leurs systèmes d’information : depuis la gou-

vernance, jusqu’au pilotage des contrôles de sécurité. Sa

large gamme de solutions et de produits comprend no-

tamment : la mise à disposition d’expertise, l’audit et la

maîtrise d’ouvrage, la continuité de la surveillance, l’ana-

lyse des évènements et des incidents, les tests d’intrusion

(infrastructure et applications), la revue de code source,

sans oublier la formation et le transfert de compétences.

« Notre rôle est de sécuriser et de protéger l’ensemble de

leurs opérations. Et notre expertise couvre la globalité des

projets liés à la sécurité des systèmes », préciseM. Vincens.

L’intervention couvre ainsi trois axes : celui de la gouver-

nance, du conseil et de la sensibilisation de haut niveau,

tout d’abord : l’objectif est dedéfinir la stratégiede sécurité

IT du client, pour les trois à cinq années à venir. Un volet

audit des systèmes de sécurité, ensuite : afin de tester les

infrastructures du client, face aux intrusions. Il s’agit de dé-

tecter les vulnérabilités, et demettre enplace des solutions

et des produits de sécurité adéquats. Troisième axe enfin :

une surveillance des infrastructures du client. À partir de

son centre de contrôle opérationnel (SOC) de Contern, et

via son application maison (EyeGuard), la jeune entité

assure ainsi une couverture complète (24 heures sur 24,

7 jours sur 7) des contrôles de sécurité : depuis les opéra-

tions de base (vérification du patching...) jusqu’aux plus

avancées, comme la détection des vulnérabilités appli-

catives. L’objectif : déceler et identifier les mouvements

suspects sur les infrastructures informatiques des clients

(intrusions, piratage d’informations…) ; puis réagir le plus

rapidement possible.

« Une fois les intrusions localisées, nous accompagnons

le client dans sa gestion de crise. Le but est d’investiguer,

comme pour une enquête policière, puis de déterminer

l’origine et l’auteur de l’attaque. Au client ensuite de déci-

der des éventuelles actions judiciaires à entamer, et des

précautions à prendre pour éviter la récidive », explique

M. Vincens.

Une expertise reconnuequi avaluàExcelliumsacroissance

rapide : son portefeuille compte aujourd’hui quelque 220

clients ; plus de la moitié sont actifs dans le secteur finan-

cier, au Luxembourg, enBelgique, et enAfrique. Dotée d’un

statut PSF, elle emploie actuellement 60 personnes ; mais

chaquemois, elle embauche deux nouvelles personnes. Et

avecunchiffred’affaires qui double tous les ans, elleprévoit

pour 2016 un résultat de huit millions d’euros.

Face à ce succès d’affaires, la recherche de locaux plus

adaptés s’imposait : « Nous avions besoin d’espaces de

travail adaptés à notre croissance organique, et qui dis-

pose aussi des infrastructures nécessaires et d’un envi-

ronnement suffisamment sécurisé, pour poursuivre nos

activités et répondre aux besoins de nos clients », justifie

le Managing Partner.

Profitant du déménagement, il a donc décidé d’investir :

« 2016 est l’année de la transformation pour Excellium.

Après trois ans de croissance et bénéfices, il était néces-

saire d’investir au niveau de notre IT interne », indique-t-il.

La société a donc engagé plus d’un million d’euros pour

mettre en place une plateforme IT sur trois sites. Cette in-

frastructure redondantedans des datacenters Tier 4 lui per-

met ainsi de proposer de nouveaux services enmode SaaS

(Software as a Service, ou logiciel en tant que service). Elle

a également fait le choix d’un SOC plus fonctionnel, et en

a profité pour augmenter son niveau de sécurité physique.

Désormais, le défi est de gérer cette croissance et d’avancer

vite : « Nous opérons dans un secteur porteur. Et s’appuyer

sur des prestataires comme Cegecom peut être fructueux

pour notre développement, tant au niveau national qu’à

l’international », note Xavier Vincens.

En moins de quatre ans, Excellium est passée du statut de

start-up à celui d’un groupe. Aujourd’hui leader en sécu-

rité au Luxembourg, elle couvre une bonne part de mar-

ché grand-ducal. Ce cap atteint, le groupe compte bien

continuer dans ce sens, et renforcer sa présence en Bel-

gique, enSuisse et enFrance. Avec comme défi : passer d’un

mode national à un

mode international. Nul doute que

le support et l’expérience de Cege-

com aidera Excellium

àpoursuivre sondéve-

loppement et à réaliser

ses objectifs sur ses deux

marchés.