IN MOTION 1-2016

D epuis 2012, Cegecomaccompagne le PSF de support spécialisé dans les solutions d’outsourcing et d’externalisation des processus d’affaire. Commentsoutenirunprofessionneldusecteurfi- nancierluxembourgeoisdanssacroissance,tout en apportant des réponses aux défis d’affaires et réglementaires de ses clients locaux et inter- nationaux ? D’emblée Cegecom a su répondre rapidement aux questions et attentes d’Opexia. Créé en 2011, le PSF de support, et filiale de NGR consulting, offre des solutions de domiciliation et d’externalisation de processus et de services, à destination des banques, des family offices et des gestionnaires de patrimoines. Pour l’activité domiciliation, Opexia fournit des bureaux, du matériel bureautique (PC, fax, téléphone…), des infrastructures informatiques et des solutions de téléphonie, d’Internet et de connectivité. Pour ce qui est de l’externalisation des proces- sus (enanglais « Business ProcessOutsourcing »), le Professionnel du Secteur Financier offre des prestations d’assistance et de support back of- fice (comptabilité, ingénierie patrimoniale et de banqueprivée, administrationde sociétés), avec notammentlaréalisationetl’envoidereportings réglementaires etmulti-fiscalitéauxautorités de régulation luxembourgeoises. Pour ses infras- tructures télécom, la société travaillait aupara- vant avec un grand acteur financier de la Place. Celui-ci proposait certes un service complet clé en main, et s’occupait de tout. Pour un coût éle- vé, que le PSF était encore prêt à payer. « Rapide- ment,nousavonsréaliséquenousmanquionsde flexibilité, avec lui », se souvient Kevyn Schrond- weiler, ITmanager enchargedudéveloppement et des développements ICT chez Opexia. Une relation de confiancemutuelle À l’époque, lePSFcommençait à récolter les fruits de ses efforts, avec une forte croissance de ses activités et de son portefeuille clients. La société décide donc de mettre en place son propre data center et sa propre solution cloud. Mais réalise rapidement qu’une telleopérationnécessiteune expertise de pointe, qu’elle ne maîtrise pas né- cessairement. En 2012, elle se tourne alors vers d’autres fournisseurs de services, et rencontre Cegecom. D’emblée la relation se noue rapide- ment sur des bases d’expertises techniques et de confiance mutuelle. Ensemble, Kevyn Schrond- weiler etDavidLaine, AccountManager dédiéde Cegecom, envisagent unprojet de collaboration qui se concrétisera, en2014, avec lamiseenplace d’une infrastructure de téléphonie, de connecti- vité, d’Internet et de data center, à la fois pour le secteur PSF et pour ses clients non réglementés. « Avec Cegecom et David, nous avons trouvé un partenaire et une personne de confiance, qu’on peut contacter rapidement, et qui est apte à ré- pondreimmédiatementetdemanièreflexibleen cas de besoin », se réjouit M. Schrondweiler. De son côté, l’Account Manager connaît parfaite- mentlesattentesetlesbesoinsdesonclient,ainsi que des end users, en termes de spécificités tech- niques, de réactivité et de coûts : « Les solutions et le service que nous apportons correspondent exactement à la vision stratégique de Kevyn, qui était de développer lui-même une plateforme IT capable de soutenir la propre croissance du groupe et celle de ses clients finaux », précise-t-il. Opexia PSF S.A. peut donc compter sur le service et sur les infrastructures propres de Cegecom, et qu’elle peut mettre rapidement au service de ses propresclients :capacitésdestockageetd’héber- Cegecom soutient Opexia dans ses défis de croissance gement dans des data centers Tier IV Certified, lignes téléphoniques et connectivités... Pour 2016, le PSF prévoit une forte croissance de ses activités. Et peut se reposer sur ses métiers cœurs :tellequelapriseencharge,pourlecompte des acteurs financiers, des services de reporting (mensuel,semestriel,annuel),toujoursplusnom- breux et rendus obligatoires par les directives ré- glementairesenvigueurdanslesecteur.« Chaque jour, nous traitons desmillions dedonnées confi- dentielles de nos clients et générons des milliers de rapports. Cesdocuments sont ensuiteenvoyés de manière automatisée au régulateur, la Com- mission de Surveillance du Secteur Financier, par un canal sécurisé », explique le responsable ITd’Opexia.« Notreplateformedoitdoncimpéra- tivement être stable, l’infrastructure de télécom- munications doit être fiable, les processus fluides et la confidentialité garantie. » Pour les banques privées, les petites structures de family office et degestiondepatrimoine, l’externalisationdu re- porting représente ungainde temps et d’énergie conséquent. Et une épine dans le pied en moins pour elles, qui peuvent ainsi se consacrer à leurs cœursdemétiers.Fortsdecesuccès,OpexiaetCe- gecomenvisagent unavenir communavec séré- nité. Le contact et le dialogue quasi permanents, qu’ils ont su initier depuis 2012, leur permettent de répondredemanière, flexible, proactiveet très cibléeauxdemandes toujoursaccruesdes clients financiers du PSF. 24 25 Portrait-client Pour plus d’information : www.opexia.lu | david.laine@cegecom.net Kevyn Schrondweiler (g.) et David Laine.

RkJQdWJsaXNoZXIy NTg2OTg=